la complicité entre l’enfant et le chien peut être importante (même s’il faut éviter de déranger un chien qui mange…)
Enfant

Est-il conseillé d’avoir un chien ou un chat quand on a des enfants ?

Lorsqu’on a un ou plusieurs enfants, la question d’avoir un animal de compagnie se pose très vite. La plupart du temps, c’est l’enfant lui-même qui demande à avoir un chat ou chien à la maison.

Comme l’indique fort justement le site chiot-et-chaton.fr (site de mise en relation des éleveurs canins et félins avec de potentiels adoptants) : « adopter un chaton ou acheter un chien peut être une source de grands bonheurs pour toute la maisonnée, et particulièrement pour les enfants ».

Cependant, adopter un animal ne doit pas se faire ni sur un coup de tête, ni par simple envie (même si la présence d’un compagnon à poil à de nombreux bénéfices pour le développement de votre enfant). Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour effectuer un choix judicieux.

Les avantages pour un enfant de vivre avec un animal de compagnie

Que vous optiez pour un chat ou pour un chien, le nouveau compagnon de votre enfant aura un rôle essentiel à jouer dans son évolution. Cet animal aide notamment votre enfant à :

Développer sa motricité

L’enfant aura tendance à suivre son nouvel ami partout, à courir avec lui et à passer du temps avec lui. Il développe ainsi sa motricité, mais également son langage. Il aura à parler avec lui, à l’appeler et à donner des directives par moment.

Découvrir le monde

La présence d’un animal attise la curiosité de l’enfant. Il se pose de nombreuses questions sur son ami et découvre par la même occasion les notions de santé, de maladie voire de mortalité. Tout ceci renvoie au fait qu’il est indispensable de bien s’occuper de cet être vivant et de tout être vivant en général.

Avoir le sens des responsabilités

Il est clair que ce n’est qu’à partir d’un certain âge que l’enfant pourra s’occuper pleinement de son animal de compagnie. Mais dès 3 ou à 4 ans, il pourra vous aider à nourrir le chat ou le chien, à le nettoyer et à faire d’autres activités.

Pour un plus jeune enfant, il sera question de lui apprendre les règles de bonne conduite avec les animaux. Par exemple, il ne devra pas déranger l’animal pendant qu’il dort ou qu’il mange. De même, il comprendra que tout n’est pas permis à son nouveau compagnon. Il y a des limites à ne pas franchir.

De plus, un animal est vivant. Il n’aura pas toujours envie de jouer ou d’être entouré. L’enfant devra peu à peu le comprendre et aussi laisser de l’espace à son ami de temps à autre.

Avoir un compagnon de jeu et un confident

Les chats adorent jouer et se faire câliner. La plupart des chiens, également à quelques races près, constituent d’excellents compagnons de jeu pour les enfants. Bien évidemment, pour les animaux trop petits et les enfants trop jeunes, une surveillance des parents est requise pour éviter les jeux brutaux et les comportements déplacés.

D’un autre côté, le chien ou le chat devient le confident de votre enfant. Ce dernier n’hésitera pas à lui raconter ses journées, ses joies, ses peines, etc.

Mieux gérer ses émotions

Caresser une boule de poils a des effets relaxants et déstressants. Les enfants qui grandissent avec un chien ou un chat apprennent la patience et sont plus équilibrés. En plus, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur ne crée pas de tensions. Le plus grand prendra du temps avec l’animal et pourra plus tard le présenter au nouveau membre de la famille.

Quand penser à l’adoption d’un animal de compagnie quand on a des enfants ?

Il est assez compliqué de s’occuper à la fois d’un nouveau-né et d’un animal de compagnie surtout si vous venez de l’adopter. À moins que vous ayez déjà un chien ou un chat bien avant l’arrivée de votre bébé, le mieux est d’attendre que ce dernier ait un an ou six mois tout au moins avant d’envisager une adoption.

De même, commencez à préparer votre animal à l’arrivée d’un enfant dans la famille. Il ne devra en aucun cas le prendre pour une gêne ou une menace, car désormais le bébé prendra plus de votre temps.

Par ailleurs, si c’est votre enfant qui demande à avoir un chat ou un chien, ne dites pas oui directement même s’il promet de s’en occuper. Ce n’est qu’à partir de 9 ou 10 ans qu’un enfant pourra véritablement s’occuper d’un animal de compagnie sans que vous ayez à le surveiller.

Dès lors, pour un jeune enfant, discutez calmement avec lui en exposant les avantages et inconvénients d’une adoption actuellement. Si vous n’avez pas de temps, ni assez d’espace ni assez de moyens pour vous occuper d’un chien ou d’un chat, dites non tout simplement. Expliquez par exemple que l’animal se sentira seul quand vous serez au travail et que votre petit ange sera à l’école.

Vous devez également savoir qu’adopter un animal de compagnie est une grande responsabilité. Vous devez être en mesure de lui offrir le cadre adapté et les soins recommandés.

Chien ou chat : que choisir ?

Les chats sont les plus adoptés par les familles avec enfants. De fait les chats sont les plus indiqués quand vous avez des enfants plutôt calmes. Ils sont toujours enclins à jouer et à faire toutes sortes de pirouettes pour plaire à la famille et permettent d’apaiser l’atmosphère familiale. Ils sont également moins contraignants en termes d’entretien que la plupart des chiens.

Cependant, les chats sont bien plus indépendants et gardent parfois une nature de prédateur. Les fugues ou les rapports de petits animaux morts dans la maison sont parfois fréquents.

Les chiens quant à eux ne rechignent pas à vous suivre partout. Ils sont plus loyaux mais demandent plus d’attention qu’un chat. Les femelles seront alors préférées aux mâles car moins dominantes. Cependant, avoir un chien nécessite très souvent d’avoir de l’espace et du temps à lui accorder. L’entretien également peut s’avérer fastidieux (en fonction de la race).

En définitive, il n’y a pas de meilleur choix à faire concernant un animal domestique pour son enfant. Vous pourrez partir sur la préférence de votre enfant s’il demande un chat ou un chien, mais assurez-vous d’être prêt à l’accueillir avant de vous décider. Voici quelques critères qui devraient vous aider.

Les races qui s’entendent avec les enfants

Toutes les races de chien et de chat ne sont pas les compagnons les plus fidèles pour les enfants. Il ne s’agit pas seulement du caractère de l’animal, mais aussi de la perception des enfants. Un caniche ou un chihuahua par exemple peut très bien être confondu à une peluche si les enfants ne sont pas suffisamment sensibilisés à leur nature fragile.

Par ailleurs, on retrouve des races de chien qui préfèrent surveiller la maison ou courir dans le jardin au lieu de s’amuser avec des enfants. Vous devrez donc commencer par vous renseigner sur les races plus compatibles avec les enfants et avec quelle tranche d’âge spécifiquement.

Le temps et l’espace

Certains chats tolèrent l’absence prolongée de leurs maîtres. Vous pouvez ainsi les laisser toute la journée pour aller travailler avec votre enfant à l’école. Ils se plairont également dans un petit appartement du moment que vous avez des accessoires pour qu’ils se dépensent.

La plupart des chiens par contre ont besoin d’espace et de plusieurs sorties quotidiennes. Les enfermer dans un appartement est le meilleur moyen de les rendre très agressifs, voire déprimés.

Le budget et la disponibilité

En dépit de tout, adopter un chat ou un chien est aussi une question de budget. L’entretien, l’alimentation, les jouets, etc. Vous devez aussi être disponible pour les promenades quotidiennes, les visites chez le vétérinaire et planifier la garde, quand vous allez en vacances par exemple.

À partir de là, c’est plus votre capacité à prendre soin de l’animal qui sera au centre des débats quand il sera question d’adopter un chien ou un chat pour votre enfant. Une boule de poils est d’une bonne compagnie pour les tout-petits, mais votre choix doit être mûrement réfléchi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

38 + = 41

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.