Bébé

Combien coûte une place en crèche ?

Dans de nombreux foyers, il est difficile pour les parents de s’occuper de leur enfant à plein temps à cause de leurs obligations professionnelles. Pour ces parents qui n’ont pas la possibilité de les faire garder par des proches ou la famille, la crèche est une solution idéale. L’inscription des plus petits de 0 à 3 ans implique un investissement pécuniaire. Il est donc préférable de prendre connaissance des différentes modalités. Nous vous invitons à découvrir quelques informations sur le coût d’une place en crèche. Lisez la suite pour tout savoir.

Le calcul du tarif mensuel d’une place à la crèche


Dans un premier temps, vous devez retenir que l’inscription à la crèche peut se faire dans différentes structures. Il est vrai que lorsqu’on parle de crèche, plusieurs parents songent à la crèche publique. Mais ce n’est pas le seul choix disponible.

Pour les structures privées

En effet, il est de plus en plus difficile de trouver une place pour son enfant dans une crèche publique. Il faut souvent s’y prendre plusieurs mois voire une année à l’avance. Pour cela, vous avez aussi le choix entre la crèche privée, la crèche familiale, la crèche parentale ou encore la micro-crèche.

Si vous faites le choix de la garde d’enfants privée, il faut savoir que le tarif horaire est fixé par le gestionnaire privé. Toutefois, ils ont une limite à respecter. La garde dans ce cas peut coûter jusqu’à 10 ou 12 € l’heure. Pour connaître le tarif mensuel, il suffit de le multiplier par le nombre d’heures par jour puis le nombre de jours par semaine et enfin multiplier le résultat par le nombre de semaines dans le mois.

Pour les crèches collectives ou publiques

En ce qui concerne le tarif horaire dans les crèches publiques, il est déterminé en tenant compte du revenu net des parents que l’on multiplie par le taux d’effort. Ce taux est fixé par la CAF (Caisse d’allocations familiales) et fait partie de l’aide de la caf pour la crèche.

Si vous avez un enfant, le taux d’effort est de 0,061 9 %. Pour deux enfants, il est de 0,051 6 %, pour trois enfants on applique un taux de 0,041 3 %, puis 0,031 0 % pour quatre à sept enfants et enfin 0,020 6 % pour huit enfants et plus.

Il faudra enfin multiplier le tarif horaire par le nombre d’heures par jour puis le nombre de jours dans la semaine et pour finir le nombre de semaines dans le mois. En ce qui concerne le revenu net, le plafond minimum est de 712,63 € et le plafond maximum est de 6000 €. Ainsi, même si vous gagnez moins ou plus, il faudra tenir compte de ces indications.

Les différentes aides financières


Les aides financières destinées à la garde d’enfants sont de différents types. Si vous décidez d’inscrire votre enfant dans une micro-crèche, une crèche parentale, une crèche privée ou une crèche familiale vous pouvez bénéficier d’une aide financière de la part de la Caisse d’allocations familiales que l’on nomme CMG ou encore Complément de libre choix de Mode de Garde.

Dans ce cas, il faudra au moins couvrir 15 % des frais liés à la garde. La tarification est également encadrée dans ce cas et soumise à un certain nombre de conditions. Pour les crèches collectives, vous pouvez profiter d’une aide financière de la CAF (Caisse d’allocations familiales). Vous avez aussi la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % pour prendre en charge les frais de la crèche. Ils existent d’autres aides financières intéressantes que vous pourrez découvrir sur le site de la CAF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

97 − = 89

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.