Grossesse

Douleurs à la poitrine et premiers signes d’une grossesse

Lorsque vous êtes enceinte, il y a certains signes qui ne trompent pas. Il s’agit par exemple de l’absence de menstruation, des sauts d’humeur et nausées. En revanche, il existe de ces symptômes qui peuvent faire douter de l’arrivée prochaine d’un bébé. C’est le cas des douleurs à la poitrine. En effet, si ce signe peut cacher une grossesse, il peut être aussi à l’origine d’une affection. Comment reconnaître alors une algie mammaire associée à une grossesse ? Le point est fait ici.

Grossesse et douleurs aux seins : Que savoir ?

Les douleurs aux seins font partie des principaux signes en cas de grossesse. Elles apparaissent lors des premiers jours suivant la fécondation et ne vont pas au-delà du premier trimestre. Dans le cas général, ces algies se font ressentir au niveau du mamelon ou sur le côté de la poitrine.

Cependant, il faut bien noter que le mal à la poitrine ne se manifeste pas de la même manière chez toutes les femmes enceintes. Avec certaines, il se traduit par un picotement ou un tiraillement. Chez d’autres, la douleur est assimilable à une lourdeur. Elle peut être d’une intensité chronique ou aiguë.  

Quelles que soient ses caractéristiques, lorsqu’une femme attend un bébé, les douleurs qui surviennent possèdent toute la même cause. Ces dernières sont en effet dues à un changement hormonal.

Il faut en réalité noter qu’au cours des premières semaines de grossesse, les seins se préparent à fabriquer le lait qui servira à nourrir le futur bébé. Pour que ce mécanisme puisse survenir, les hormones féminines doivent être produites en très grande quantité. C’est cela qui provoque les douleurs mammaires.

Les douleurs mammaires : un signe pas toujours associé à la grossesse

La présence de douleurs au niveau des seins peut certes cacher une grossesse, mais cela n’est pas toujours le cas. En effet, il existe d’autres situations dans lesquelles ce signe peut apparaître. La plus courante de toutes est celle associée aux menstruations.

En réalité, les douleurs aux seins ainsi que d’autres symptômes préviennent de l’arrivée imminente des règles. On parle de syndrome prémenstruel.

Il faut préciser que dans ce contexte, les douleurs se ressentent quinze jours avant les menstrues et ne persistent pas une fois que ces dernières font surface. En dehors de ce cas, une douleur mammaire peut également cacher un kyste, un cancer du sein, un fibroadénome ou une infection.

Grossesse : Quels autres premiers signes en dehors du mal de poitrine ?

Quand une femme est enceinte, le mal de poitrine est l’un des premiers symptômes permettant d’identifier cet état. Il ne s’agit pas du seul signe appartenant à cette catégorie. Concrètement, au cours des premières semaines de la grossesse, la future maman ressent également une grande fatigue.

Ce manque d’énergie la contraint à beaucoup dormir ou à constamment être dans un état de somnolence. Au bout de douze semaines, la mère retrouve peu à peu sa force.

Outre ce signe, il faut noter que la grossesse se caractérise aussi par une élévation de la température, des nausées (souvent matinales), des bouffées de chaleur, le dégoût pour certains aliments et les maux de tête. De la salive peut aussi s’accumuler dans la bouche de la mère et cette dernière peut également avoir des sauts d’humeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.